Le CAP Travaux Forestiers (CAP TF) spécialité bûcheronnage a pour objectif de former des ouvriers(ères) qualifiés(es) et polyvalents(es) en bûcheronnage et utilisation de machines forestières.

CONDITIONS D’ACCÈS

Avoir signé un contrat d’apprentissage avec l’employeur choisi.
Le CFA vous conseille dans la recherche d’entreprises.
Avoir fait une 3ème générale, technologique ou d’insertion.
Avoir des aptitudes à vivre en forêt (nuits en carbet, pouvoir s’orienter, …).
Avoir des aptitudes à vivre en communauté.
Avoir de la résistance physique et psychologique.
Avoir réussi son entretien d’embauche avec l’entreprise choisie.

CONDITIONS DE RÉUSSITE

Pour être diplômé(e), il faut obtenir toutes les “Unités Capitalisables” (UC) qui sont positionnées dans les 2 ans de formation.
Celles non obtenues peuvent être repassées pendant 5 ans.

LE + DE LA FORMATION

Durant sa formation au centre, l’apprenti(e) passera une formation à la conduite d’engins en toute sécurité en milieu forestier (tracteur forestier), nécessaire à la maitrise de son futur emploi.

DÉROULEMENT DE LA FORMATION

Le CAP Travaux Forestiers par apprentissage se prépare en 2 ans.

Cette formation contient une partie scientifique è reconnaissance des différentes essences d’arbres, utilisation d’un GPS, etc. ; technique è petite mécanique de la tronçonneuse, des engins forestiers, etc. ; professionnelle è un équilibre se fait entre l’entreprise et le centre de formation de Matiti pour l’acquisition des vos capacités professionnelles, nécessaires à l’obtention du diplôme.

QUELS SONT LES AVANTAGES POUR LES APPRENTI(E)S ?

L’apprenti(e) perçoit un salaire fixé en pourcentage du SMIC brut et varie selon l’âge et l’année de formation.

1ère année è 25 à 53% du SMIC
2ème année è de 37 à 61% du SMIC
Avec son statut de salarié(e), il(elle) a droit à 5 semaines de congés payés par an.

Il(elle) est couvert(e) par la Sécurité Sociale en cas de maladie, d’accident de travail ou de trajet qu’il(elle) soit dans son entreprise ou en centre de formation.

Il(elle) peut percevoir une aide financière au transport, à la restauration et à l’hébergement, en fonction de son assiduité.

ET APRÈS ?

– Employé(e) d’exploitation forestière
– Artisan bûcheron
– Bûcheron qualifié à l’ONF
– Poursuite d’études, etc.

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp