Le Brevet Professionnel Responsable d’Exploitation Agricole (BP REA) permet d’acquérir les connaissances techniques et de gestion de l’entreprise nécessaires au métier de chef d’exploitation agricole.
Il est indispensable pour s’insérer dans un parcours d’installation en agriculture et son obtention est obligatoire pour prétendre à la Dotation Jeunes Agriculteurs et aux aides à la modernisation.

CONDITIONS D’ACCÈS

  • Être titulaire d’un CAP agricole ou un BEP agricole ou avoir fait une 2nde générale ou professionnelle
  • Avoir réussi son entretien d’embauche avec l’entreprise choisie
  • Avoir signé un contrat d’apprentissage avec l’employeur choisi.

Le CFA vous conseille dans la recherche d’entreprises pour eux qui ont des difficultés à trouver un maître d’apprentissage.

CONDITIONS DE RÉUSSITE

Pour être diplômé(e), il faut obtenir toutes les “Unités Capitalisables” (UC) qui sont positionnées dans les 2 ans de formation. Celles non obtenues peuvent être repassées pendant 5 ans.

LE + DE LA FORMATION

Des formations diplômantes pratiques qui permettent une intégration professionnelle. En moyenne, 82% des jeunes trouvent un emploi à l’issue de la formation.

DÉROULEMENT DE LA FORMATION

Le Brevet Professionnel Responsable d’Exploitation Agricole par apprentissage se prépare en 2 ans. Cette formation contient une partie scientifique, de la biologie animale et végétale, de l’économie, de la gestion d’entreprise, etc. Ces apports permettent de préparer l’apprenti à l’élaboration et le contrôle des éléments comptables, réaliser le suivi administratif et technique de l’exploitation agricole, savoir gérer un élevage d’animaux de boucherie, savoir cultiver une parcelle de fruits et légumes, etc. Le développement de ces capacités professionnelles, nécessaires à l’obtention du diplôme, se font entre l’entreprise et le centre de formation situé à Matiti.

QUELS SONT LES AVANTAGES POUR LES APPRENTI(E)S ?

L’apprenti(e) perçoit un salaire fixé en pourcentage du SMIC brut et varie selon l’âge et l’année de formation. 1ère année è 25 à 53% du SMIC 2ème année è de 37 à 61% du SMICAvec son statut de salarié(e), il(elle) a droit à 5 semaines de congés payés par an.Il(elle) est couvert(e) par la Sécurité Sociale en cas de maladie, d’accident de travail ou de trajet qu’il(elle) soit dans son entreprise ou en centre de formation.Il(elle) peut percevoir une aide financière au transport, à la restauration et à l’hébergement, en fonction de son assiduité.

ET APRÈS ?

  • Création d’une entreprise agricole, individuellement et/ou collectivement
  • Employé(e) agricole
  • Poursuite d’études (BTS Agricole Développement de l’Agriculture en Régions Chaudes, etc.).
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp